Depuis plus de dix ans
Je te ressens.
Lors D’un accident tu es apparu,
et tu n’as jamais disparu.
Tu as commencé à me faire mal
en t’attaquant à mes cervicales.
Très vite tu t’en es pris à mes bras,
ne me laissant pas le choix de les laisser en bas.
Tu as commencé à bloquer mes poignets,
me privant d’une certaine souplesse sans arrêt.
Maintenant même mes doigts sont douloureux,
d’effectuer certains gestes devient périlleux.

J’apprends à t’apprivoiser,
en essayant de ne pas te laissé gagner.
J’effectue certains gestes avec maladresse,
mais difficile de tout commander quand sa presse.
Parfois je n’arrive pas à attraper,
du coup je laisse tout tomber.
Tous les jours tu me fais peur douleur,
Un jour peut être que tu me paralyseras, j’ai peur !